vendredi 20 janvier 2017

Nos plus sincères condoléances à toutes nos familles victimes de l acte terroriste, lâche et immonde survenu au MOC à Gao le 18/01/2017. Un acte perpétré par les narcotrafiquants d'Almourabitoune (groupe terroriste de Belmokhtar : un algerien) dans une des zones militaire la "plus surveillé et sécurisé". ..selon les Experts onusiens, ceux de Barkane et les responsables maliens qui en portent l'entière responsabilité.

Sahara Intelligence Consult (SINTEC ) : 

Nos plus sincères condoléances à toutes nos familles victimes de l acte terroriste, lâche et immonde survenu au MOC à Gao le 18/01/2017. Un acte perpétré par les narcotrafiquants d'Almourabitoune (groupe terroriste de Belmokhtar : un algerien) dans une des zones militaire la "plus surveillé et sécurisé". ..selon les Experts onusiens, ceux de Barkane et les responsables maliens qui en portent l'entière responsabilité.
Une fois passé le temps du deuil et du recueillement (3jours-une semaine ) par respect à nos parents tombés sur le champ de la "paix", nous decortiquerons avec l ensemble de nos lecteurs, témoins, et populations saheliennes les failles des différents dispositifs mis en place par ces "experts "internationaux en retard sur plusieurs plans dans la lutte anti terroriste au Sahel et au Sahara. 
Nous vous livrerons aussi pourquoi l actuel dispositif sécuritaire au Mali et d'ailleurs peine à répondre aux actes de guérilla terroriste qui se propagent de manière tragique sur l ensemble de la sous région. 
FAIRE intervenir des milliers de militaires n a Jamais résolu la question de fond que pose de le terrorisme dans le monde. Parce que les terroristes utilisent un mode de guerre asymétrique (basé sur les strategies de guérillas : urbaines, forestieres, saharienne etc) suffit de voir et d analysé tous les conflits menés par des guérillas depuis plus d un siècle, pour tirer les conclusions. En effet de Sandino, à Zapata, du Vietnam, à Alger, Afghanistan, Irak, Syrie, Libye, Mexique, Somalie, Nigeria, etc, aucune armée conventionnelle n a pu remporter la victoire. D abord à cause de l inadaptabilite de toute armée conventionnelle de part son organisation rigide et facile à étudier et contré, sur un terrain, surtout étranger les strategies des groupes extremistes. 
Ensuite, à cause de sa propension à ÊTRE au service d intérêts ou hégémonie, souvent économiques d une nation particulière, suscitant ainsi mefiance de tous les citoyens du pays ou elle intervient ( surtout lorsque c est une ancienne puissance coloniale. ..trop présente dans la vie politique de ses "anciennes" colonies. 
Lorsqu elle n en fait pas des sous fifres ou informateurs de seconde zone. ...elle tente de se "rendre utile...par tous les moyens ", d ou la méfiance des autochtones et l ouverture de multiples brèches au profit d un groupe plus mobile, flexible et organisé qui maitrise les terrains et les frustrations locales *( politiques, sociales, économiques et culturelles..). Il FAUT un changement de STRATEGIES qui prenne COMPTE de l'AVIS des Natifs, qui connaissent mieux la région que des étrangers qui naviguent avec des boussoles et de GPS.
Nous développerons en détail, après NOTRE DEUIL. InCha Massinagh y ishuhada ghrid. Ibdidaat tagzimiimanawane.
Souleymane Ag Anara a ajouté 10 photos — triste.
6 h
#Gao #Attaque #Plateforme #CMA #Armée
Cérémonie Funérailles des combattants (CMA PLATEFORME ARMÉE MALIENNE.
Triste image.
J’aimeAfficher plus de réactions
Commenter

L’attentat au Mali dément l’optimisme français





L’attaque djihadiste d’un camp militaire à Gao, mercredi 18 janvier, a fait 60 morts. Quatre jours plus tôt, François Hollande en visite se félicitait avec lyrisme de la situation au Mali.

ZOOM


Le 18 janvier, à Gao (Mali), après l’attaque terroriste. / STRINGER/AFP






Décidément, les faits sont têtus. La guerre conduite au Mali contre le « terrorisme » s’embourbe et s’enlise comme en témoigne, une nouvelle fois, l’attentat de mercredi 18 janvier contre le camp militaire du Mécanisme opérationnel de coordination (MOC) à Gao, où sont cantonnés les groupes armés signataires de l’accord de paix de juin 2015.


Dans ce camp, les combattants appartenant à la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA, ex-rébellion à dominante touareg) et ceux des groupes pro-gouvernementaux se préparaient pour des patrouilles mixtes. L’attaque a fait 60 victimes. Elle illustre combien la paix est loin d’être gagnée dans le nord du pays.
Un sanglant démenti


Revendiquée par le groupe terroriste Al-Mourabitoune, lié à Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) et mené par l’Algérien Mokhtar Belmokhtar (donné pour mort, encore, en novembre 2016), cette opération est un sanglant démenti de l’optimisme de la diplomatie française et de ses partenaires africains sur la situation au Mali.


« Nous avons gagné cette guerre. Nous avons chassé les terroristes. Nous avons sécurisé le Nord », affirmait François Hollande le jeudi 19 septembre 2013, à Bamako, à l’occasion de la cérémonie d’investiture de son ami Ibrahim Boubacar Keita. « Le Mali a retrouvé son intégrité territoriale », déclarait-il encore samedi dernier à Gao même.


A LIRE : Ibrahim Boubacar Keïta, l’homme à poigne, élu président du Mali


À Bamako, dans ce qui devrait être son dernier discours sur l’Afrique, il s’auto-félicitait en jugeant que « la réconciliation avec les accords d’Alger est en cours ». Lyrique, il poursuivait comme en 2013 : « C’est une leçon que vous adressez à la communauté internationale » et aux « peuples martyrs » de Syrie, d’Irak ou de Libye : « Il y a de l’espoir, regardez vers le Mali ! »« J’ai confiance dans la mise en œuvre de l’accord de paix. Il faut avoir confiance. Ça va marcher », disait aussi l’ambassadeur de France au Mali, Gilles Huberson, à la veille de son départ, le 10 septembre 2016.
Un pays de plus en plus divisé


Las, le terrorisme ne recule pas au Mali. Contenu par les forces internationales, il se fragmente, à l’image de ce pays de plus en plus divisé. L’autorité de Bamako, loin de se renforcer sur l’ensemble du territoire, se désagrège peu à peu : non seulement dans les régions qui lui sont habituellement hostiles comme le grand nord, le nord-ouest et le nord-est, mais aussi désormais le centre. Et l’accord de paix, célébré si imprudemment par la communauté internationale, s’enfonce dans les sables du désert.


À l’extrême nord, Kidal échappe toujours à l’autorité du gouvernement et le processus de désarmement est au point mort. Pire, les critiques en incompétence, en corruption et en inefficacité, lancées contre les agents de l’État malien, ne cessent de se multiplier dans les zones libérées par la France et rendues à Bamako.


La déclaration du Conseil de sécurité de l’ONU sur le Mali, est plus objective : « En l’absence d’autorité étatique et des arrangements intérimaires, le phénomène terroriste prend des proportions de plus en plus inquiétantes au nord et au centre du Mali », a ainsi déploré le chef des opérations de maintien de la paix de l’ONU, Hervé Ladsous. Et de lancer cet avertissement : « Si la situation sécuritaire continue à se détériorer ainsi, il n’y aura plus de paix à maintenir au Mali. »




Laurent Larche


http://www.la-croix.com/Monde/Afrique/Lattentat-au-Mali-dement-loptimisme-francais-2017-01-19-1200818546

Tamoudre.org

Au Mali, les djihadistes ont attaqué un symbole du processus de paix

Christophe Châtelot (Bamako, envoyé spécial) –LE MONDE 19.01.2017 à 12h31
Al-Mourabitoune, lié à Al-Qaida, a revendiqué l’attentat de mercredi à Gao, qui a fait 77 morts, selon l’armée française, et une centaine de blessés.
La cible visée, mercredi 18 janvier à Gao (nord-est), par […]

Mali : Recrudescence des abus commis par les groupes islamistes et du banditisme

Human Rights Watch – 18 janvier 2017
Les meurtres, la répression et l’insécurité mettent en danger les civils du nord et du centre du pays
(Nairobi) – Les groupes islamistes armés dans le nord et le centre du Mali ont exécuté de nombreuses personnes et imposent de […]

Une nation ne construit son avenir que si elle nourrit correctement ses enfants: 5 axes pour transformer l’agriculture et l’élevage au Mali

Dieudonné Tembely- L’InfoSept
Le Mali affiche l’un des taux de malnutrition aiguë les plus élevés d’Afrique de l’Ouest.
Avec 40 millions d’hectares de terres arables, le pays est la plus grande capacité d’irrigation de la région du Sahel avec 560 000 hectares. Egalement, avec 300 jours d’ensoleillement par an, […]

Répartition des morts de l’attentat de Gao : 18 pour les FAMas, 27 pour la Plateforme et 28 pour la CMA….IBK promet la défaite aux terroristes

Malijet
Selon le secrétaire général du Gatia (membre de la Plateforme) que nous avons eu au téléphone, Fahad Almahmoud, le bilan des morts qu’il a à sa possession par rapport à la lâche attaque meurtrière du mercredi 18 janvier 2017 à Gao, fait état de 18 pour les […]

De nombreuses questions après l’attaque meurtrière de Gao

RFI Publié le 19-01-2017 à 14:15
Trois jours de deuil national débutent, ce jeudi 19 décembre, au Mali, après l’attentat-suicide qui a frappé Gao la veille dans le nord du pays. Une attaque contre un camp de combattants des groupes armés signataires de l’accord de paix qui a […]

Attentat meurtrier à Gao: Moctar Belmoctar ne veut pas des patrouilles mixtes

aujourd8.net
Que faut-il décidément, faire au Nord-Mali ? L’équation n’a plus d’inconnue, mais elle reste désespérément, sans résolution. Cette fois-ci, ce sont les groupes armés qui ont pâti de l’insécurité et du manque d’autorité dans cette région du pays. A Gao, en effet, un kamikaze, à bord d’un véhicule, […]

Le Mali, les jeunes et le djihad

Mediapart- Le blog de Valérie Thorin
Le problème du djihadisme – et du terrorisme – dans le nord du Mali ne peut pas se résoudre par une victoire militaire, si tant est qu’elle soit possible. C’est aussi une question sociale et politique et concerne à la fois l’éducation, […]

«AQMI et Al-Mourabitoun : Le djihad sahélien réunifié»: Structure, financements et modes opératoires du groupe de Belmokhtar

lopinion.ma/
Nous poursuivons la publication d’extraits de l’importante étude de l’Institut français des relations internationales intitulée « AQMI et Al-Mourabitoun : le djihad sahélien réunifié ? » traitant des relations entre le groupe de Mokhtar Belmokhtar, Al-Mourabitoun, et AQMI (Al Qaïda au Maghreb islamique), dirigé par Abdelmalek Droukdel, trois […]

Mali : Al-Mourabitoune dévoile l’auteur de l’attaque de Gao

ALAKHBAR (Nouakchott)
Abdel Hadi Al-Foulani de la Katiba Al-Mourabitoune relevant d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) a mené l’attaque à la voiture piégée survenue mardi à Gao, selon un communiqué d’Al-Mourabitoune.
Le groupe du chef jihadiste Mokhtar Belmokhtar qui a revendiqué l’attentat dit avoir secoué le siège des forces françaises et […]

Attaque d’une base militaire à Gao: Un pied de nez aux chefs d’Etat africains et à François Hollande

Le Pays B Faso- 18 janvier 2017
L’innommable ! C’est en ces termes que l’on peut qualifier ce qui s’est passé, hier, 18 janvier 2017, au Mali. En effet, un kamikaze venu d’on ne sait où mais dont la cible semblait déjà bien identifiée, s’est introduit dans […]

Attaque suicide au MOC à Gao: L’Irresponsabilité de l’Etat malien et ses partenaires

Boubacar Yalkoué- Le Pays-19 janvier 2017
Mercredi 18 janvier 2017. Tôt le matin, un kamikaze à bord d’un véhicule s’est fait exploser à l’intérieur du camp du MOC (Mécanisme Opérationnel de Coordination) à Gao. En ce lieu, s’y trouvent des éléments des forces armées du Mali, de la Plate-forme […]

Attaque suicide contre la base du MOC à Gao : Acte terroriste ou règlement de comptes?

Daniel KOURIBA – 22 Septembre-19 janvier 2017
La ville de Gao a été secouée, hier mercredi 18 janvier, peu avant 9 Heures, par l’attaque suicide d’une voiture piégée contre la base du Mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC). Elle a causé la mort d’une cinquantaine de personnes et de nombreux […]

Nouvelle explosion à GAO: la main d’Alghabass ?

Aïcha Sangaré Une nouvelle explosion a eu lieu mercredi 18 janvier matin à GAO. Alors que le MOC a beaucoup de mal à démarrer, la CMA fait tout son possible pour retarder le moment où la sécurité reviendra enfin à Gao, faut-il voir la main d’Alghabass ag Intallah et […]

Mali : l’ONU condamne une attaque contre un camp à Gao, la qualifiant d’atteinte directe au processus de paix

Centre d’actualités de l’ONU
18 janvier 2017 – Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, a fermement condamné une attaque suicide meurtrière mercredi à Gao, dans le nord du Mali, contre un camp abritant des éléments des Forces armées maliennes […]

Communiqué de Condoléances suite à l’attaque du MOC à Gao-CJA

CJA
BUREAU EXECUTIF/ETAT-MAJOR MILITAIRE
Communiqué de Condoléances
Le Bureau politique et l’Etat-Major général des forces armées du Congrès pour la Justice dans l’Azawad (CJA) condamnent avec la dernière rigueur l’attaque sauvage survenue ce matin à Gao contre le camp de regroupement du Mécanisme […]

COORDINATION DES MOUVEMENTS DE L’AZAWAD- COMMUNIQUÉ N°004/2017/ CC -CD –CMA

(CMA)COMITÉ DIRECTEUR–Cellule de Communication–

La Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) porte à la connaissance de l’opinion publique nationale et internationale que ce mercredi 18 janvier, le camp abritant les combattants destinés aux patrouilles mixtes a été la cible d’une attaque suicide opérée par un kamikaze à bord d’un […]

Communiqué du Gouvernement de la République du Mali

Le Gouvernement de la République du Mali informe l’opinion nationale et internationale de l’attaque, ce 18 janvier 2017, d’un camp de regroupement des Forces Armées Maliennes (FAMA), de la Plate Forme et de la CMA à Gao par un véhicule piégé qui avait à son bord plusieurs kamikazes.
Le Bilan […]

Mali : un attentat-suicide tue 60 soldats de la future armée malienne unitaire

Le Monde.fr avec AFP –19.01.2017 à 00h36
L’attaque vise à « empêcher que le processus de paix et de réconciliation notamment avec le Nord-Mali ne se poursuive », a estimé Jean-Marc Ayrault.

Mali : un attentat suicide vise les forces progouvernementales

Le Figaro- Diane Berger , AFP, AP, Reuters Agences- le 18/01/2017 à 16:26
Au moins 47 personnes sont mortes, dont cinq kamikazes, et des dizaines d’autres ont été blessées dans cette attaque à la voiture piégée commise ce mercredi dans un camp militaire de Gao, dans le nord […]

Communiqué conjoint de la Médiation Internationale et Parties Signataires de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali

MISSION DES NATIONS UNIES AU MALI – MINUSMA·MERCREDI 18 JANVIER 2017 Ce 18 janvier 2017, le site du Mécanisme Opérationnel de Coordination à Gao a fait l’objet d’un attentat lâche et meurtrier commis par les ennemis de la Paix. Le bilan provisoire fait état de plusieurs dizaines morts et […]

Goundam: un militaire tué et quatre autres blessés dans une attaque

Aboubacar DICKO / maliweb.net
Un check point de l’armée malienne a été attaqué, mercredi 18 janvier tôt le matin, dans le cercle de Goundam, région de Tombouctou. Selon nos informations, un soldat a été tué et quatre autres blessés.
La ville de Goundam
A suivre…
Aboubacar DICKO […]

Le maire de Boni assassiné par des hommes armés dans la région de Mopti

dakarflash
Dans la nuit du mercredi, 18 janvier, Hamadoun Dicko, le maire du village de Boni, dans la région de Mopti, a été tué par balle par des hommes armés non identifiés.
Selon plusieurs sources, le maire sortait de la mosquée lorsqu’il a été assassiné par des individus […]

Le 17 janvier 2012, le Mali basculait

Journal du Mali -Publié le 17.01.2017 à 15h47 par Olivier Dubois
Le 17 janvier 2012 éclatait la guerre du Mali, qui allait plonger le pays dans le chaos, trois ans durant. Cette guerre menée par des groupes indépendantistes alliés à des groupes djihadistes dans le Nord du Mali, fut, […]

Communiqué du Congres pour la Justice dans l’Azawad – COMMUNIQUE 005/CJA-BE/14-2017

CONGRES POUR LA JUSTICE DANS L’AZAWAD
LIBERTE-DIGNITE-JUSTICE
BUREAU EXECUTIF
COMMUNIQUE 005/CJA-BE/14-2017
Le Bureau Exécutif du Congrès pour la Justice dans l’Azawad (CJA) informe ses militants, les populations de l’Azawad, le Gouvernement du Mali, la Médiation, les représentants de la Minusma, de Barkhane, des groupes armés […]

Kidal : Le sort de la ville toujours entre les mains de la DGSE et Barkhane

L’Indicateur du Renouveau
C’est un journaliste d’investigation qui nous laisse croire à cette hypothèse. Le président français François Hollande semble ne pas maîtriser tous sur la question de Kidal au Mali. Selon Christophe Boisbouvier, notre confrère de RFI et de Jeune Afrique, cette question de Kidal demande l’arbitrage […]

La France envisage de sanctionner ceux qui entravent la paix au Mali

Maliactu – 18 janvier 2017
La France envisage de proposer au Conseil de sécurité de l’ONU une résolution qui sanctionnerait ceux qui, au Mali, entravent la mise en oeuvre de l’accord de paix conclu dans ce pays il y a 19 mois, a rapporté mardi l’ambassadeur français.
L’accord de […]

Mali : CHU du Point-G vers une liquidation judiciaire…Un trou béant d’un milliard trois cents millions

KANTAO Drissa –Le Flambeau-17 janvier 2017
Au niveau du centre hospitalier universitaire (CHU) du Point-G, les choses n’avancent qu’à pas de caméléon. Autrement dit, le plus grand des hôpitaux de notre pays périclite, à tel point qu’une liquidation judiciaire serait envisageable.
L’hopital du Point G
Au niveau […]

Nord du Mali: bras de fer des enseignants qui exigent des primes de risque

RFI Publié le 17-01-2017 Modifié le 17-01-2017 à 00:47
Au Mali, les enseignants du secondaire des régions du nord refusent d’organiser les évaluations qui doivent avoir lieu dans courant de cette semaine du lundi 16 janvier. Les professeurs demandent notamment des primes de risque. Un bras de fer est […]